Ile aux Aigrettes, réserve naturelle

Ile aux aigrettes
L’île Maurice jouissait à l’origine, d’un environnement naturel sans prédateur. A l`île aux Aigrettes, sur la côte sud-est, l’amoureux de la nature que vous êtes peut avoir un aperçu de ce qu’était l’écosystème côtier avant l’arrivée de l’homme.
L’île aux Aigrettes a été classée réserve naturelle en 1965. La Mauritian Wildlife Foundation (MWF), ONG mauricienne œuvrant pour la préservation des espèces rares, a mené un travail acharné sur cet îlot corallien de 26 hectares. Les espèces exotiques ont été repoussées pour faire à nouveau place à la forêt originelle. L’on y a aussi réintroduit les oiseaux, tortues géantes des Mascareignes et autres espèces indigènes.
Devenu un véritable écrin écologique, l’île aux Aigrettes se prête à la découverte. Empruntez «le Sentier du Dodo» et découvrez en chemin les différentes essences aux noms évocateurs : bois d`ébène, bois bœuf, bois clou. Repérez le Pigeon des Mares perché sur les arbres, ou le Scinque de l`île Ronde (petit lézard indigène) planqué dans le feuillage. Trouvez les tortues géantes paressant dans le sous-bois et les chauves-souris locales accrochées aux branches, tête en bas.
Au fil des sentiers balisés du parcours interactif aménagé sur l’île en 2009, vous constaterez les efforts continus menés pour la réintroduction d’autres espèces comme le gecko de Gunther, l`Oiseau à lunettes ou le Cardinal de Maurice, petit passereau endémique. L’île abrite aussi une pépinière qui sert à la propagation de plantes rares. L’une de ces plantes n’est autre que le Bois jaune (Ochrosia borbonica), espèce dont il n’existe que quatre spécimens en milieu naturel, dont un sur l`île aux Aigrettes. L’on y retrouve aussi la plante dite « Boucle d`oreille » (Trochetia boutonia), espèce particulière à Maurice.
L’île aux Aigrettes est une pause verte dont les espèces uniques valent le détour. Les visites se font uniquement sur réservation.
Info: